AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Top of the World (feat Systélion)

Aller en bas 
AuteurMessage
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 16:01


Vivaldi

Les pas du loup s'enfonçaient dans la neige un peu gelé par la nuit. Une neige perpétuelle sur le territoire du Nord... Les battements d'ailes de Dielve quant à eux tranchaient l'air froid du glacier. Où qu'il aille, Dielve suivait toujours son compagnon Vivaldi de près, ce louveteau abandonné dans la neige et laissé pour mort à la merci des prédateurs. Que serait-il devenu si Dielve ne l'avait pas aidé ? Il serait mort sans nul doute... Le corbeau aussi n'attendait qu'une chose :
c'était que le froid ait raison de la petite boule de poil qui grelotait au pied de cet arbre. Mais l'avenir modifia le cours des choses et à présent, Val était sa famille. Les corbeaux n'étaient pas connus pour leur côté sentimental, mais quelque chose en Val le toucha et c'est ce qui le poussa à lui sauver la vie. Ainsi allait les choses... Maintenant, c'était Vivaldi qui veillait sur son corbeau quand les températures étaient de loin beaucoup plus froides que ce qu'a l'habitude de supporter un corbeau en temps normal. Il le protégeait aussi des prédateurs qui le dévisageaient pour le déplumer. Mais ça encore, Dielve pouvait se débrouiller seul. Après tout, un corbeau est réputé pour son intelligence.

Escaladant le glacier et montant de plus en plus haut en altitude, Dielve crut bon de rejoindre Vivaldi et de se poser sur son épaule, les températures commençant à lui geler le bout des ailes. La chaleur émanant du corps de Vivaldi le réconforta et le réchauffa. Cette randonnée était dure et éprouvante pour un volatile, mais la solitude l'était encore plus. Alors Dielve accompagna Vivaldi qui voulait voir le territoire d'en haut.

Il ne comprenait pas pourquoi il prenait la peine de monter tout en haut pendant des heures alors qu'il ne resterait que très peu de temps au sommet.

"La vue mon cher ami, la vue. C'est magnifique, tu verras et ça te clouera le bec !" pensa Vivaldi dans la tête de l'oiseau qui se frotta les ailes entres-elles pour se réchauffer, manifestement mécontent. Mais il en fallait plus au conseiller pour faire demi-tour. De toute façon, ils étaient bientôt arrivés.

La vue était magnifique. Splendide même. On pouvait voir le ciel rosé du crépuscule...un véritable spectacle. Dielve ne dit plus un mot pendant quelques secondes, puis par fierté, croassa d'un dégoût forcé. Il n'aimait pas avoir tort, mais il aimait encore moins le froid glacial de l'altitude. Vivaldi s'approcha du bord du glacier qui était autrefois un volcan et respira un bon coup avant de s'asseoir et contempler les environs. Mais à peine une heure plus tard, il reporta son attention en direction de là où il était arrivé une heure plus tôt. Quelqu'un d'autre arrivait. Dielve croassa et seul Vivaldi pu comprendre le cri de l'oiseau. C'était Systélion.
Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 16:50

S Y S T E L I O N



Le souffle court et les coussinets brûlants, le loup avançait. La froideur de la neige attaquait la peau fragile de ses pattes, mais il avait fini par s'y habituer depuis le temps. Ici, dans le nord et l'hiver perpétuel il fallait savoir survivre avec ces conditions de vie, plutôt difficiles il fallait l'avouer. Si le froid s'en prenait à ses coussinets, Systélion pouvait au moins être heureux d'avoir une fourrure épaisse, lui permettant de ressentir un peu moins les basses températures.
Sans se retourner, il grimpait à son rythme la montagne de glace, cherchant seulement la solitude. La nuit tombée doucement, laissant le paysage s’obscurcir au fur et a mesure que le soleil mourrait au loin. Le jeune loup avait quitté le camp, incapable d'y dormir depuis presque deux jours. Ses insomnies étaient de retour, et avec elles son lot de cauchemars et de pensées sombres. Et la seule chose capable de calmer son trouble, c'était la marche. Alors quoi de mieux qu'une petite randonnée dans le glacier ? Vu l'heure nocturne, il avait peu de chance de rencontrer un autre canidé, alors c'était encore mieux.

Soufflant de longues expirations rauques le long de sa montée, le canidé tentait de se concentrer uniquement sur le meilleur chemin à choisir parmi ces plaques gelées et ces roches glacées. Mais ses réflexions se faisaient tenaces. Comme toujours, sa petite voix dans sa tête le tourmentait. L'accusant de tous les maux dont il était victime. La mort de sa soeur, celle de Sierra, son isolement dans la meute, tout était de sa faute. Dans ces moments là, Systélion était particulièrement fatigué et cafardeux, avec un morale encore plus bas qu'habituellement.

Au bout d'un long moment, le loup remarqua le sommet du glacier, accélérant ses pas. A bout de souffle et suant, il reprit sa respiration avec avidité, prenant quelques secondes de répit avant de lever le regard vers le paysage s'étalant sous ses yeux. C'était vraiment magnifique, mais visiblement pas assez pour lui arracher la moindre satisfaction. Sa soeur avait l'habitude de le réveiller pour monter ici et admirer le lever de soleil. Ce qu'elle aimait ce point de vue. Systélion finit par s'asseoir près du bord, perdu dans ses pensées, mais un son le fit vivement tourner la tête.
Un cri d'oiseau plus précisément. Un peu plus loin, il remarqua une silhouette lupine, observant aussi le paysage. Le temps d'un instant, il cru revoir sa chère soeur, mais la réalité le rappela bien vite. Il reconnu le physique atypique de Vivaldi, ainsi que son corbeau noir.
Un soupir lui échappa, et l'idée de les ignorer lui vint, mais malheureusement il dut se résoudre à faire le total contraire. Ce n'était pas très malin d'ignorer le conseiller de la meute, peu importe à quel point son envie de solitude était grande. A regret, il se leva donc, avançant d'un pas lourd vers le loup blanc. Puis, lorsqu'il fut à une distance raisonnable, il s'arrêta et le salua respectueusement.

- Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un d'autre ici à cette heure-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 18:07


Vivaldi

C'est l'assassin qui engagea la conversation. Vivaldi décela du respect dans la voix de ce dernier, mais il devinait sa déception de ne pas être seul en ce lieu reculé du territoire. Il est vrai que peu de monde venaient par-ici. Il faisait si froid et le manque d'oxygène à cause de l'altitude en décourageaient plus d'un. Mais pas Vivaldi, ni Systélion apparemment. Pendant que Vivaldi se réjouissait d'avoir un peu de compagnie, le plaisir ne semblait pas partagé. tant pis. Il connaissait vaguement Systélion et comprenait absolument que certains veuillent être seuls. Par moment. Or dans le cas présent, Systélion l'était bien à longueur de journée, seul.
Vivaldi comprenait ce souhait d'être seul. Lui même a vécut en solitaire avant d'intégrer la meute et sait de quoi il s'agit. Bon, il avait Dielve..mais la compagnie d'un corbeau n'était pas la même que celle d'un loup. Quoi qu'il en dise, la solitude c'est bien mais à petite dose.

Vivaldi prit la peine cette fois-ci de tourner la tête pour considérer le loup brun de ses prunelles dorées. Il ne lui avait parlé que très peu de fois, si ce n'est jamais.
Avant de lui répondre, le conseiller rendit le signe respectueux de Systélion qui lui avait adressé.

" Au moins une fois par année je m'aventure ici pour regarder le coucher du soleil... Il est vrai que je m'attendais à être seul aussi, mais pendant que nous y sommes, profitons de la vue ensemble. "

Cela sonnait comme une invitation. Peut-être parviendrait-il à décrocher deux mots à l'assassin pour en savoir un peu plus sur sa personne. Bien connaître la meute était de mise pour un conseiller.
Val retourna sa tête vers l'horizon, à nouveau silencieux. Profitant de ce moment de calme, sans personne autour...ou presque. Dielve n'avait pas le coeur à rebattre des ailes par ce froid à lui glacer son plumage de jais. A bien y réfléchir, il s'engouffra dans la petite ouverture qu'offrait les pattes de Vivaldi pour rester au chaud contre le ventre de son ami. Au diable sa fierté, il avait bien trop froid.

Vivaldi ne dit rien. Au loin était possible de voir le dôme qui les entourait comme une cloche posée sur un plateau. Le fait d'être enfermé commençait à devenir pesant... et ça, ça se ressentait au sein de la meute. Vivaldi ne savait pas quoi faire. Les colères de Snow devenaient de plus en plus violente. Mais heureusement que ce pacte avec les Siblings arrangeait la chose. Tiendraient-ils parole ? Les libéreraient-ils de ce dôme qui se réfère en tout point à une prison ? Une seule chose était possible, c'était attendre. Rien que ça.
Au loin disparaissait le soleil pour laisser place à la douceur glacée du bleu de la nuit.

" Peu de gens connaissent cet endroit. Mais il est extrêmement pratique pour penser et réfléchir à...certaines choses, poursuivit le loup hybride, songeant à sa bien aimée qui l'a laissé tomber. La douceur de sa voix lui manquait tant, ainsi que son sourire. Et il ne pensait pas qu'un jour son hyperactivité lui manquerait, mais c'était bel et bien le cas. Absolument tout lui manquait.

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 18:52

S Y S T E L I O N





Vivaldi lui renvoya son salut, posant ses yeux dorés sur lui. L'assassin trouvait toujours étrange de voir le loup comme un conseiller de Snow. Pas qu'il ne l'en pensait pas capable, loin de là. Il le savait capable de remplir ce rôle à merveille, et le respectait presque autant que le roi blanc. C'était plutôt son air doux et accueillant, qui lui donnait un air enfantin et presque innocent. Il avait cette aura étrange, qui donnait envie de se confier et de lui faire confiance. Et malgré l'absence de sévérité dans ses airs, il arrivait à imposer un respect strict. Soit tout le contraire du chef de meute. S'y l'on voulait se sentir écouter, c'était à lui qui fallait s'adresser.

La voix tranquille du conseiller s'invita dans la tête de Systélion, le faisant sursauter. Il avait déjà discuter avec Vivaldi, et connaissait sa manière de communiquer, mais il avait visiblement du mal à s'y faire. L'assassin se contenta d'hocher la tête à la pseudo invitation, et sans plus attendre prit place prêt de son camarade. Il s'assit dans la neige froide, sentant ses muscles toujours fatigués par sa montée difficile. Ses yeux se posèrent à nouveau sur le paysage enneigé, avalé par la nuit noire. Finalement, la compagnie de Vivaldi n'était pas si désagréable. Il semblait savoir savourer la solitude et le silence, même à deux. Ce qui n'était pas un détail négligeable pour Systélion.
Il remarqua à nouveau le cordeau du loup blanc, mais cette fois-ci, coincé entre ses pattes. Lui aussi n'appréciait pas le froid du territoire, ce que l'assassin comprenait facilement. Il aimait sa meute, l"idée de les quitter ne lui viendrait jamais à l'esprit. Il ne regrettait pas de les avoir rejoint, mais parfois le vent chaud et l'herbe verte de son enfance lui manquaient. Et ce n'était pas ça qui aidait à améliorer son humeur.

-Peu de gens connaissent cet endroit. Mais il est extrêmement pratique pour penser et réfléchir à...certaines choses.

La voix du loup résonna encore dans sa tête. Systélion ne tourna pas la tête vers lui, mais il l'observa du coin de l'oeil. Alors comme ça il n'était pas le seul à être hanté par ses souvenirs. Pour la première fois, le mâle pensa que Vivaldi avait peut-être vécu des choses compliquées lui aussi. Sauf que, contrairement à lui, il ne le laissait pas percevoir. Systélion préférait se renfermer, éviter de trop s'attacher pour moins souffrir, alors que Vivaldi aimait la compagnie, et savait être agréable. Il était vraiment son opposé.

- Effectivement, moi-même je ne le connaissais pas avant. C'est ma soeur qui me l'a fait découvrir, elle aimait beaucoup me traîner jusqu'ici pour voir les levers de soleil.

Il gardait son habituel air neutre collé au visage, mais il n'avait pas réussi à chasser la tristesse de sa voix. Cet endroit était vraiment magnifique, mais il n'arrivait pas à en apprécier toute la beauté, son esprit étant beaucoup trop occupé à se remémorer certains souvenirs. Et pour la plupart plutôt douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 21:11


Vivaldi

Vivaldi s'excusa intérieurement d'avoir fait sursauter son camarade à cause de son mode de communication. Il est vrai que ce n'est pas la première fois qu'il constate une telle réaction venant d'un de ses confrères. Il s'était lassé de s'excuser à "voix haute". Il pouvait communiquer, ce qui dans son cas, était déjà pas mal !
Il fit un mince sourire quand il vit Systélion accepter son invitation à rester à ses côté. Remarque, il aurait été bête de monter le glacier pour redescendre à la minute suivante. Une pause était de mise. A trop faire le gentil, il se rendait bien compte qu'il pouvait peut-être perdre en crédibilité aux yeux de certains. Mais ce n'est nullement le regard des autres qui allaient lui faire changer sa manière d'être et de faire. Il était gentil et il assumait pleinement cette vision du gros nounours conseiller qui lui collait à la peau. C'était Snow qui allait être content d'avoir choisi un conseiller aussi douillet. Douillet mais...intelligent et posé. Avec Vivaldi au second rang, Snow pouvait être sûr qu'il n'y aurait jamais d'histoire avec lui d'aucune sorte. Mais malgré ses airs de tout gentil et sociable, Val n'avait jusque là jamais parlé à personne de son passé. Ouvert, mais pas trop non plus. Dielve connaissait son histoire et ça lui allait très bien comme ça. A quoi servirait de le dire à tout le monde ? L'histoire d'un orphelin recueilli par un corbeau n'intéressait personne. Et encore moins son histoire d'amour qui fut le plus gros fail de l'histoire. A croire que personne ne voulait de lui... Heureusement que le loup blanc ne s'arrêtait pas aux apparences que laissaient transparaître son histoire sur ce que les gens pensaient de lui, sinon il finirait dépressif voire même suicidaire.
Tant pis, il trouva son bonheur ailleurs, là ou personne ne pensait qu'il serait : dans le coeur d'un corbeau.
Jetant un rapide coup d'oeil à son fidèle ami et resserrant l'étreinte autour de lui pour le réchauffer au mieux, le soleil n'étant plus là pour réchauffer doucement de ses rayons la peau des mortels, il releva la tête vers Systélion qui lui, regardait l'horizon.

- - Effectivement, moi-même je ne le connaissais pas avant. C'est ma soeur qui me l'a fait découvrir, elle aimait beaucoup me traîner jusqu'ici pour voir les levers de soleil.

C'est vrai, se rappela Vivaldi. C'est vrai que l'assassin avait une soeur au sein de la meute... Une jeune shaman lui semblait-il, du nom de Kylsa. Quelle tragédie de perdre un membre de sa meute. Et encore plus un proche...
Alors que Vivaldi épargna à Systélion un regarde empli de pitié -qu'il ne devait sans doute vouloir nullement-, il soupira. Une telle guerre aurait dû être évité pour épargner un si grand nombre de mort. Du gâchis, rien d'autre que du gâchis. Vivaldi regarda les étoiles en pensant peut-être que tout ces êtres chers, perdus, devaient bien se trouver quelque part en ce moment-même, dans le ciel. Peut-être que Tiara en faisait partie ? ... Il échappa vivement cette pensée de la tête. Pas de nouvelles étaient annonciateur de bonnes nouvelles, non ? Il espérait que la louve n'est pas rencontré le destin tragique de la mort, avec toute la tristesse que cette dernière a pu lui infliger.

" C'est mieux de profiter des choses que la vie peut nous offrir avec ceux qu'on aime. Même si cette chose est infiniment petite, ou sans importance à nos yeux, l'émotion qu'elle suscite dans ceux de nos proches est sans doute le cadeau le plus précieux que nous ayons" , expliqua Vivaldi. Pour lui, c'était Tiara qui lui fit découvrir l'endroit. Mais ça, Systélion n'était pas obligé de le savoir... Ce qui était sûr, c'était que Vivaldi parlait en connaissance de cause et que les différences entre l'assassin et lui n'étaient pas infinies.

Dielve ne bougea pas, mais il avait bien entendu les paroles de son ami. Ses dires agirent comme des sabres lui poignardant le coeur. Le volatile savait pertinemment qu'il parlait de Tiara et cela lui faisait mal de ne pas lui dire la vérité quant à son départ. Vivaldi ne méritait pas un tel traitement... Mais la louve de jais devait certainement avoir ses raisons pour agir de la sorte et ça, Dielve le comprenait également. Peut-être qu'en ne disant rien, il protégeait Vlad de ce qui poursuivait Tiara, sans savoir bien sûr de quoi il s'agissait. Soupirant tristement, il grelotta avant de se recaler contre son ventre chaud.


Souriant pour se remonter le moral après ce coup de blues, Vivaldi changea de sujet pour éviter de replonger dans de tristes souvenirs.

" Barff, trop de nostalgie, tue la nostalgie. Parlons d'autre chose...", mais il est vrai qu'aucun sujet ne lui vinrent à l'esprit au moment où il prononça ses mots.

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 22:51

S Y S T E L I O N



L'assassin brun apprécia l'absence de commentaire lorsqu'il émit le sujet de sa soeur. Il avait finit par détester les regards de pitié, accompagnés de "je suis désolé", "toutes mes condoléances", "ça doit être dur pour toi". Ce n'était que des mots en l'air, tellement répétés qu'ils en avaient perdu tout leur sens. Alors le silence de son compagnon lui fit du bien.
Systélion avait appris à s'habituer à ce vide dans sa poitrine, mais pas à la douleur qu'il suscitait lorsqu'il y pensait trop. Il haïssait cette injustice, Kylsa n'aurait jamais du mourir, pas de la sorte, pas aussi jeune. C'était lui le guerrier, l'assassin, pas elle. Le destin avait été cruel avec elle.

- C'est mieux de profiter des choses que la vie peut nous offrir avec ceux qu'on aime. Même si cette chose est infiniment petite, ou sans importance à nos yeux, l'émotion qu'elle suscite dans ceux de nos proches est sans doute le cadeau le plus précieux que nous ayons.

En écoutant les mots de Vivaldi, le brun comprit qu'il n'était pas le seul à avoir perdu quelqu'un. A croire qu'ici, enfermé dans ce dôme, personne n'avait droit à son bonheur. Mais il ne réussit pas à retenir le léger ricanement qui passa ses babines.
Facile à dire lorsqu'on avait encore un regard à observer pour voir cette fameuse émotion. Mais lui n'avait plus rien. Certes, il était dans une meute, et pouvait se rapprocher de ses membres, créer de nouveaux liens pour ressentir une nouvelle fois cette chaleur au creux de la poitrine. Mais il ne voulait pas s'y tenter. C'était bien trop incertain, et la souffrance semblait l'attendre à la fin de toute manière. Certains diront que c'est de la lâcheté, pour lui c'était plus de la prudence. Une manière de se protéger pour ne pas agrandir ce vide dans la poitrine.

- Barff, trop de nostalgie, tue la nostalgie. Parlons d'autre chose...

Systélion l'entendit à peine. Il vit le loup blanc lui décrocher un sourire, comme pour laisser derrière ces pensées tristes. A le voir ça semblait tellement simple, il suffisait de réfléchir à autre chose pour oublier le reste. Sauf que l'assassin en était incapable, il n'arrivait pas à trouver quelque chose qui le pousserait à sourire sincèrement.

- Comment tu fais ? Pour sourire et être aussi léger ? A te regarder il suffit de parler d'autre chose pour ne pas tomber dans la déprime.

Cett fois-ci, Systélion avait carrément tourné la tête vers le conseiller, montrant l'importance de cette question à ses yeux. Il aimerait retrouver cette joie de vivre, ou juste arriver à se détacher de ce vide au fond de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mar 7 Aoû - 23:38


Vivaldi

Vivaldi croisa le regard de Systélion. Un regard qui ne trompe pas. L'assassin était parfaitement sérieux et il semblait s'être éveillé, comme intéressé par la faculté de Vivaldi à toujours sourire.

- Comment tu fais ? Pour sourire et être aussi léger ? A te regarder il suffit de parler d'autre chose pour ne pas tomber dans la déprime.

A vrai dire, même Vlad ne s'était jamais posé cette question et sur le moment, il ne sut quoi répondre. Que dire pour satisfaire les attentes du loup brun, visiblement empli de tristesse et de colère ? Restant un moment silencieux, il regarda lui aussi Systélion. Il lui rappelait l'époque où il pleurait le départ de Tiara, qui l'avait abandonné le jour où il comptait lui avouer ses sentiments.
Se rappelant ce passage de sa vie, Vivaldi soupira. Qui était-il pour donner des leçons de morale à un loup qui avait à vue d'oeil le même âge que lui ? Ce n'était pas comme s'il était conteur ou un truc du genre. Mais soit. Il lui posait une question et il se devait d'y répondre avec le plus sincérité possible.

" A vrai dire, je n'ai pas toujours été comme ça, Systélion. Je suis moi aussi passé par un certain nombre d'étapes qui m'ont plus ou moins touchées et blessées. Ainsi va la vie..." commença-t-il alors, tout en prenant soin de rester le plus vague possible sur son ancienne vie. " J'ai pu enfin me libérer de mes démons quand je compris que le bonheur ne s'attendait pas, mais qu'on devait aller le chercher et le prendre... Penser à autre chose m'aide à aller de l'avant, mais n'efface pas les cicatrices du passé," expliqua-t-il avant de marquer une pause, comme s'il cherchait les bons mots.

" Je suis déprimé quand je repense à ce par quoi je suis passé. Mais on apprend avec le temps à vivre avec. Si tu n'y arrives pas aujourd'hui, alors tu y arriveras demain...Ce n'est qu'une question de temps", finit-il par conclure, se rendant compte que sa réponse était peut-être un poil trop longue par rapport à ce que Systélion aurait voulu. Tant pis, au moins le conseiller déballait ce qu'il pensait et le loup brun ne pourrait se plaindre d'une réponse trop énigmatique.

" Oublions mon côté optimiste et un peu douillet sur les bords deux secondes. Toi aussi tu pourrais parvenir à être à nouveau heureux, sourire et être "aussi léger". Le meute est là pour t'aider. Je suis là pour t'aider. Vivre avec un vide intérieur, ce n'est pas vivre..."

Ah ce vide. Il le connaissait bien ce néant au fond de lui-même qui lui interdisait tout contact avec d'autres loups pour éviter toutes souffrances supplémentaires. Mais au fond, vivre, c'est souffrir. Et "vivre" avec ce vide intérieur, ce n'était pas vivre. Oui les souffrances pouvaient être dures, mais les joies à côté équilibraient le tout pour former une vie palpitante et pleine d'expériences.

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mer 8 Aoû - 0:24

S Y S T E L I O N


Avec attention, le loup brun écouta le conseiller. Il ne s'attendait pas à une réponse aussi longue, mais il ne s'en plaignit pas, au contraire. Il s'installa plus confortablement dans la neige dure, ne pensant même plus au froid de plus en plus mordant. Même le corbeau n'attirait plus son regard. Non, Systélion voyait toute son attention dirigée vers le loup blanc.

Alors il avait raison, lui aussi avait vécu des choses difficiles. L'assassin remarqua facilement que son camarade restait floue sur ses fameuses étapes compliquées, mais il n'en dit rien. Il comprenait son envie de garder ces choses pour lui, lui-même n'aimait pas étaler son passé devant les autres. Les mots du conseiller étaient justes, et firent pousser un soupir au mâle. Evidemment, c'était à lui de se bouger pour réussir à faire changer les choses. Ce n'était pas en restant à l'écart qu'il allait tourner la page. Maie en était-il capable ? Cela faisait des mois qu'il jouait au solitaire, il ne savait pas parler autrement qu'avec des mots secs avec ses camarades. Il n'était déjà pas très sociable avant, mais maintenant, il avait perdu tous ses réflexes pour s'ouvrir aux autres. Au final, peut-être devait-il simplement attendre d'être prêt. Il devait faire correctement son deuil, laisser derrière ses sentiments coupables, et puis il pourrait tenter quelque chose. Oui, Vivaldi devait avoir raison, ce n'était qu'une question de temps.
Et le mâle blanc parla de ce vide, ce truc désagréable et qui ne voulait plus le laisser tranquille. C'était le petit détail qui le faisait à chaque fois hésiter lorsqu'il voulait s'approcher d'un camarade de meute. Et s'il s'agrandissait ? Déjà qu'il avait du mal à tenir avec celui-ci, il ne voulait pas le sentir encore plus présent.
Après un long silence, Systélion répondit enfin, peu confiant.

- Et si j'ai peur justement de faire grossir ce vide ? D'après les rumeurs, une nouvelle guerre est sur le point de frapper, qui me dit que ce à qui je vais m'attacher ne vont pas encore y perdre la vie ? Le loup souffla, comme épuisé de cette violence ne faisant que du mal. Je ne sais pas si j'ai encore la force d'accepter une nouvelle perte, pas après Kylsa.

C'était la première fois depuis une éternité que le lâchait ses craintes à voix haute, et devant un autre loup. Il se sentait ridicule à penser ainsi, mais c'était sa manière de voir les choses à présent, et il n'arrivait plus à s'en défaire.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mer 8 Aoû - 10:43


Vivaldi

Vivaldi écoutait avec attention les questions de la plus haute importance de Systélion, qui mine de rien le faisait réfléchir pour lui aussi. Dans un sens, le conseiller admettait que le l'assassin avait de bonnes raisons de penser de la sorte. Mais il oubliait tout les plaisirs que la vie pouvait nous offrir en s'ouvrant aux autres.
Mais dans un sens, au fond de lui-même, Vivaldi devait s'avouer que parfois il pensait aussi de cette manière. Et si diable Dielve se retrouvait mêlé à cette guerre et que lui aussi finirai six pieds sous terre ? Vivaldi avait la conviction qu'il ne surmonterait pas cette perte. Perdu dans cette éventualité, Vivaldi regarda l'horizon plongé dans la nuit noire. Les astres leurs souriaient d'un spectacle d'une voie lactée merveilleusement belle ce soir. L'hybride soupira.

" Tu as tout les droit de penser de cette façon... Mais il ne faut pas oublier à tout ce dont tu renonces en vivant en solitaire" commença-t-il d'une voix calme et pas trop forte dans la tête de Systélion.

Je ne sais pas si j'ai encore la force d'accepter une nouvelle perte, pas après Kylsa.

Toujours les yeux rivés au loin, Vivaldi entendait bien ce que le loup à ses côtés voulait dire.

" Moi-même, je ne sais si je supporterais à nouveau la perte d'un être cher. Il se peut que non... Et si une guerre devait à nouveau éclater -ce qui sera probablement le cas- et bien... que les dieux nous gardent..."

Pour ce qui était de la guerre, il ne savait quoi lui dire car de toute manière, c'était un évènement que tout le monde redoutait au plus haut point et il n'y avait aucun points positifs à faire remonter de ces horreurs que la guerre pousse à faire. Un excès de violence suivit d'une grande période de deuil. Il faudrait être fou pour se déclarer gagnant à l'issue d'une guerre, les pertes seraient dans les deux camps beaucoup trop grandes.
Vivaldi baissa les oreilles en arrière, l'air désolé.

" S'attacher aux autres est un risque, je te l'accorde. Mais un risque qui mérite d'être pris. Mais comme dit, si tu ne te sens pas prêt, ce n'est pas grave. Garde tout de même espoir que les choses pourraient s'arranger et que tu iras mieux dans un futur proche. C'est ce que je fais quand ça ne va pas "

Il espère que ces mots trouveraient bon entendeur. Mais a vue d'oeil, le mâle brun semblait bel et bien à l'écoute et méditait ses mots. Peut-être essaiera à l'avenir ?

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Mer 8 Aoû - 19:24

S Y S T E L I O N


L'assassin entendit son camarade soupirer, et se demande s'il avait bien fait de poser ses questions. Vivaldi voulait changer de sujet pour sortir de la nostalgie, sauf que le loup brun n'avait pas lancé quelque chose de plus gai. Il n'avait jamais été doué pour commencer une discussion de toute manière. Encore quelque chose qu'il allait devoir améliorer.
Systélion avait conscience de ne pas être le seul à avoir ce genre de crainte. Mais contrairement à d'autres il leur portait beaucoup trop d'attention. Ce n'était pas une bonne chose, il le savait. Cela ne faisait que le plonger dans une routine solitaire et morose. Le mâle blanc avait encore raison. Il avait le droit d'avoir peur, de craindre de s'attacher à d'autres, mais la vie de solitaire était parfois pesante, même pour lui.
Certains moments, durant ses longues observations de la meute, le loup brun s'imaginait parmi eux. Déguster un morceau de gibier en discutant, partir en chasse avec un ou deux autres camarades, jouer avec les jeunes apprentis, aider le chaman. C'était dans ces instants là que la distance qu'il s'était instauré lui pesait lourd, très lourd. Il voyait tout ce qu'il ratait, alors que c'était à portée de patte. Il ne lui manquait que le courage de les rejoindre.

-S'attacher aux autres est un risque, je te l'accorde. Mais un risque qui mérite d'être pris. Mais comme dit, si tu ne te sens pas prêt, ce n'est pas grave. Garde tout de même espoir que les choses pourraient s'arranger et que tu iras mieux dans un futur proche. C'est ce que je fais quand ça ne va pas.

Oui, cette vie manquait de plus en plus au loup. Systélion prenait doucement conscience que ce genre de moment, ces discussions banales avec ses camarades, lui manquaient. Il avait une âme de solitaire, mais pour mieux apprécier le plaisir de la solitude, il fallait la compenser avec des moments bien entourés par le reste de la meute.
La guerre approchait, comme le disait Vivaldi, c'était de mauvaise augure, n'annonçant que des mauvaises nouvelles, mais cela ne devait pas l'empêcher de vivre. La mort était une chose omniprésente autour d'eux, le loup ne pouvait pas passer son temps à ce focaliser sur elle en espérant qu'elle ne s'approche pas trop de lui et de la meute. Il devait vivre en sa compagnie, et profiter des autres tant qu'il le pouvait. Car durant cette guerre-ci, c'était peut-être lui qui allait rejoindre l'autre monde. Et dans ce cas là, il allait le regretter. Si sa soeur le voyait la rejoindre, elle lui passerait un énorme savon pour son comportement. Elle avait toujours voulu le voir heureux, ouvert aux autres et trouver de bons amis. Sauf qu'il avait fait tout le contraire.
Cette fois, ce fut Systélion qui poussa un soupir, fatigué de sa manière de vivre depuis la Grande Guerre.

- C'est vrai que j'agis avec peur et lâcheté en esquivant ainsi le contact avec les autres, ce n'est pas comme ça que j'imaginais vivre. Ma sœur doit être désespérée si elle peut me voir d'où elle est, ajouta le loup en esquissant un sourire, l'imaginant très bien lui faire la morale en le traitant de sale idiot. Mais je crois comprendre, ce n'est pas la crainte de la mort qui doit m'empêcher de vivre. Tu as raison Vivaldi, je vais y réfléchir et tenter de m'améliorer de ce côté, ma solitude commence sérieusement à me peser.

Tout en parlant, l'assassin observait le paysage nocturne, profitant de la vue s'offrant à lui. Finalement il était content d'avoir trouvé quelqu'un au sommet du glacier. Parler semblait être un remède efficace contre ses mauvaises pensées, beaucoup plus que ses longues marches silencieuses.

-Merci, finit par souffler le loup, se tournant rapidement vers le conseiller.

Il n'avait pas l'habitude de remercier, sa fierté lui empêchant souvent, mais là, sous ce ciel sombre et à côté du loup blanc, cela lui sembla presque naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Jeu 9 Aoû - 23:08


Vivaldi

A entendre son camarade, Vivaldi eut l'impression de l'avoir aidé alors que celui-ci se perdait dans une solitude lourde et profondément ancrée en lui. Cela faisait toujours mal à Vivaldi de voir des membres de sa meute aussi impacté soient-ils. Systélion n'était pas le seul. Il avait aussi rencontré la jeune Sekari qui était dans le même cas que lui. Elle n'était pourtant pas désagréable... Il soupira en pensant à son tragique décès qui eut lieu récemment. Il avait eu une bonne partie de chasse en sa compagnie et celle de Dielve...

Reportant son attention sur l'assassin et à l'entendre parler, le conseiller hocha la tête en acquiescement. Il avait compris.

- Mais je crois comprendre, ce n'est pas la crainte de la mort qui doit m'empêcher de vivre. Tu as raison Vivaldi, je vais y réfléchir et tenter de m'améliorer de ce côté, ma solitude commence sérieusement à me peser.

Les babines de Val s'élargirent en un mince sourire sincère. Il était heureux d'entendre ça. Quand il y a de la volonté -et il y en avait, il pouvait le voir dans les yeux du loup brun-, cela était vraiment bon signe.

- Merci, dit le loup en tournant vivement la tête vers lui, emplie de reconnaissance à son égard. C'est à ce moment-là que Vivaldi se rappela pourquoi il aimait tant aider les autres. Voir ce reflet, cette lueur d'espoir dans les yeux suffisait à son bonheur de loup, aussi candide qu'il pouvait être.
Se tournant vers lui en le regardant dans les yeux, il fit un léger signe de tête en fermant les yeux comme pour dire "je t'en pris".

" Tu n'es pas seul, Systélion," dit-il en rouvrant les yeux. Je veux que tu saches que s'il y a le moindre problème, je suis là, assura l'hybride entre quatre yeux.

Oui, le conseiller de la meute du nord, contrairement à Snow -mais Vivaldi n'avait pas la prétention de le dire ou de se l'avouer-, il serait toujours là pour les membres de sa meute. Il serait toujours une oreille attentive aux maux de ses confrères et il ferait son possible pour les aider. Il n'avait pas la prétention de savoir faire beaucoup de chose, mais il se savait assez posé et réfléchi pour espérer aider ses camarades avec leurs problèmes.

Une fois ces mots dit, le loup blanc rebascula sa tête vers l'horizon, plongé à présent dans le plus profond noir de la nuit. Du glacier où les loups se trouvaient, la vue sur la voie lactée était imprenable. La lueur de la lune éclairait de sa lumière blanche et douce la forêt noire au contre-bas. Le spectacle était moins impressionnant que le coucher du soleil, mais les sentiments que cette scène évoquait étaient bien différents. Tout aussi appréciables cependant, songea Vivaldi qui prit une grande inspiration d'air frais avant de l'expirer lentement. Lui aussi était content finalement de ne pas être tout seul avec Dielve sur ce glacier.

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Ven 10 Aoû - 13:40

S Y S T E L I O N



Plus ils parlaient, plus Systélion sentait un poids disparaître en lui. Cela faisait du bien de se confier. Il n'y avait pas de honte finalement à avouer ses peurs. C'était quelque chose de nécessaire pour aller mieux.
Se tournant vers le conseiller, il aperçut un léger sourire étirer ses babines. Il n'avait pas l'habitude de remercier, mais là, c'était sincère. Ce n'était qu'un simple mot, mais pour l'assassin, c'était une grande avancée. Et puis c'était agréable de s'ouvrir aux autres, de pouvoir parler sans craindre de se faire juger ou moquer.

" Tu n'es pas seul, Systélion, Je veux que tu saches que s'il y a le moindre problème, je suis là"

Pour toute réponse, le concerné hocha la tête, mais de manière plus convaincu qu'au début de leur discussion. Depuis que Vivaldi était monté en rang de conseiller, l'assassin lui vouait un respect naturel. Il était son supérieur à présent, alors c'était quelque chose de normal pour le loup. Mais malgré ses airs réconfortants, il avait toujours gardé une distance, tout comme avec le reste de la meute. Jamais le loup brun n'avait pensé voir l'hybride autrement que comme un supérieur à qui il devait obéir. Au final, Vivaldi était beaucoup plus. Il montrait son amour pour ce clan, et son envie d'aider chacun de ses camarades.
Systélion pouvait presque le considérer comme un ami, ou plutôt quelque chose qui s'en approchait à ses yeux. Il avait l'habitude de tout garder pour lui, de ne rien faire paraître et de rester le loup froid et sec que toute la meute connaissait. Mais avec le conseiller, il sentait qu'il pouvait parler en toute liberté. Comme lui disait souvent sa soeur, même le plus fort des loups avait besoin d'une oreille à qui se confier et une épaule sur qui se reposer.

- Je m'en souviendrais Vivaldi, discuter avec toi est vraiment... apaisant. Je comprends mieux pourquoi Snow t'a nommé conseiller, cette meute à besoin d'un loup comme toi.

Le mâle brun observait la nuit peindre la neige et les forêts de ses tons sombres, le visage serein. Le froid devenait de plus en plus mordant, mais cela ne le dérangeait plus. Il était content d'être grimpé jusqu'ici, et de ne pas s'être retrouvé seul. Pour une fois, Systélion ne regrettait pas la compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Choco
Admin en folie
avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 19
Localisation : J'ai décidé d'aller en théorie, parce qu'en théorie tout va bien

Feuille de personnage
Nom: Vivaldi - Ragnar
Clan/Rang: Conseiller - Apprenti
Age: 5 ans - 2 ans

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Sam 11 Aoû - 15:42


Vivaldi

La reconnaissance des supérieurs n'est pas quelque chose d'acquis dès le départ. Le respect devait se mériter et ça, Vivaldi le savait. Il n'était pas Alpha, mais son rang de conseiller voulait de lui une certaine crédibilité au yeux du reste de la meute. Vivaldi, qui a conscience de ses airs nounours et douillet, avait un peu peur de la réaction de ses camarades en apprenant qu'il était promu. Mais tous semblaient visiblement attaché à ce que le loup soit conseiller, pensant certainement qu'il méritait sa place et son titre. La reconnaissance de Systélion comptait beaucoup pour lui et ça montrait à Val qu'il était capable d'assurer son rôle de conseiller.

- Je m'en souviendrais Vivaldi, discuter avec toi est vraiment... apaisant. Je comprends mieux pourquoi Snow t'a nommé conseiller, cette meute à besoin d'un loup comme toi.

Le remerciant sincèrement, Vivaldi gratifia l'assassin d'un signe de tête respectueux. Les innombrables efforts de Vivaldi payaient enfin. Lui qui n'avait jamais connu la vie en meute avant, était arrivé conseiller du plus grand Alpha Nordique et à présent, était reconnu par les siens. Il sentait en son coeur comme un accomplissement de mission, un but à atteindre.
Il jeta un coup d'oeil au petit être entre ses pattes qui s'était endormi depuis le temps. Il espérait que les rêves du petit volatile soient beaux. Dielve, son sauveur d'autrefois et la raison pour laquelle Vivaldi avait rejoint une meute. Tout ça, il le devait à Dielve.

" Personne ne sait comment un loup peut être ami avec un corbeau... Mais parfois, même les plus grands prédateurs ont besoin d'aide... ", dit-il doucement, sans savoir qu'en fait, il venait de sortir une morale à Systélion sans le savoir (et sa joueuse aussi, true story x) ).

Suivant son propos, il transmit dans la tête de Systélion le souvenir remontant à plusieurs années maintenant de Dielve qui recueillait un petit loup d'à peine quelques semaines. Un petit être blanc très reconnaissable : Vivaldi. Le souvenir était accompagné d'émotion et de sentiment, ceux que Vivaldi éprouvait toujours à l'égard de Dielve. Un lien fraternel dépassant tout les codes de la chaîne alimentaire et donc de la nature.
Après tout, le conseiller se devait bien de faire pareil et de parler un peu de lui et de son histoire si mystérieuse. Le grand loup brun pourrait trouver cela gratifiant d'être le seul à connaître une partie du passé de Vivaldi, mais pour l'hybride, cela lui sembla maintenant naturel de lui expliquer pourquoi il était toujours accompagné d'une ombre noire emplumée.

Après quelques instant, Vivaldi ajouta :

" Si quelque chose arrivait à Dielve, je ne me le pardonnerait jamais... Il n'a jamais demandé à ce qu'une guerre éclate et je m'en veux déjà de lui imposer ma participation à celle qui s'annonce prochainement..."  

Dielve n'avait rien demandé, mais c'était le prix à payer quand on intègre une meute. Les problèmes des canidés devaient sincèrement le dépasser. Ils doivent être bien bête, ces loups, à se battre jusqu'à la mort...

Revenir en haut Aller en bas
http://winterswar.bbactif.com
TheQueenInTheNorth

avatar

Messages : 1156
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 19
Localisation : Perdue dans son monde

Feuille de personnage
Nom:
Clan/Rang:
Age:

MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   Dim 12 Aoû - 16:55

S Y S T E L I O N



Le mâle brun fut presque surpris de voir le conseiller lui offrir un signe de tête respectueux. Il vit dans ses yeux qu'il le remerciait sincèrement. Le loup réfléchit quelques instants à la raison de cet acte, ne comprenant pas en quoi il avait fait quelque chose le méritant. C'était peut-être le respect qu'il lui portait, ou le fait qu'il lui assure que le conseiller méritait amplement se poste.
Systélion aimait observer la meute, et il savait aussi écouter les conversations de ses camarades. Ils avaient tous vite accepté le loup blanc dans la clan, sûrement à cause de sa gentillesse naturelle et ses airs rassurants. Alors lorsqu'il avait été nommé conseiller, personne n'avait vraiment critiqué ce choix. Evidemment, il y avait eu certains contestataires, comme à chaque décision prise, mais ils avaient été très peu cette fois là.
Pour Systélion, il méritait amplement ce poste, l'hybride n'avait rien à prouvé de plus.

" Personne ne sait comment un loup peut être ami avec un corbeau... Mais parfois, même les plus grands prédateurs ont besoin d'aide... "

A peine le mâle brun eut-il le temps de réfléchir au sens de ses mots, qu'une tonne de souvenirs envahit son esprit. Les émotions prirent un instant le contrôle, et il ressentit chaque détail s'affichant devant ses yeux. Il ressentit le froid mordant et impitoyable, la solitude qui touchait la boule de poils se confondant dans la neige blanche. Et puis une ombre noire, des battements d'ailes et une chaleur réconfortante. Tous les ressentis négatifs avaient disparus, laissant des sentiments beaucoup plus chaleureux et doux. Systélion comprit alors le lien si spécial reliant le conseiller au corbeau.
La vision ne dura pas longtemps, mais pour le loup, cela lui sembla durer de longues minutes tant les détails étaient intenses. Tout son corps avait tressaillit sous cette vague soudaine de souvenirs.
Toujours un peu surpris, il écouta les derniers mots de Vivaldi, se remettant doucement de que ce le conseiller venait de lui offrir. L'assassin était sincèrement touché que l'hybride partage une part de son passé avec lui. Il savait très bien que ce n'était pas quelque chose de simple, alors il sut grandement apprécier ce geste.
Et il comprenait mieux pourquoi le corbeau suivait le canidé partout. Leur lien était aussi fort que ceux reliant deux loups de meute, voir encore plus puissant. C'était beau, cette relation fraternelle qui les unissait.

- Je comprends mieux pourquoi tu tiens tant à ce corbeau, dit simplement Systélion, ne sachant point quoi ajouter d'autre. Nous non plus nous ne voulons pas de cette guerre, mais maintenant qu'elle approche, nous ne pouvons pas l'ignorer, ce serait une grosse erreur. Même si cette violence à venir me désole déjà, soupira finalement le mâle brun.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Top of the World (feat Systélion)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Top of the World (feat Systélion)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clothes and shoes, the perfect world ~ Feat Rebekab Mikealson et Caroline Forbes
» It's a mad world [Feat Evan]
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter's War :: Administration :: Corbeille :: RP's Abandonnés-
Sauter vers: